Droit des gens Agrandir l'image

Droit des gens et relations entre les peuples dans l’espace méditerranéen autour de la Révolution française

ISBN 978-2-908327-51-9

Nouveau

Sous la direction de Marcel Dorigny et Rachida Tlili Sellaouti, Paris, SER, coll. Études révolutionnaires, 2006, 158 p.

Plus de détails

En stock

25,00 €

En savoir plus

Le bilan des colloques du Bicentenaire s'interrogeait sur la participation discrète du monde arabo-islamique aux multiples manifestations scientifiques consacrées à l'événement. Ce relatif silence trouvait ses justifications dans l'absence d'impact instantané et visible du fait révolutionnaire sur le monde musulman, la tradition historiographique ayant surtout retenu le principe d'un écho différé - en réalité après 1850 - du fait révolutionnaire dans cette aire géographique pourtant si proche et en étroite relation avec la France.
L'ambition des études réunies dans ce volume est de remettre en cause cette perception de l'impact révolutionnaire français sur l'autre rive de la Méditerranée, en proposant un regard nouveau, conçu avant tout sous l'angle des rapports entre les peuples et ici tout particulièrement les peuples non européens. Il s'agit de modifier la manière d'appréhender les relations diplomatiques autrement que dans leurs aspects factuels et conflictuels, les plus visibles et trop souvent réducteurs, de revoir la place du monde oriental dans le nouvel ordre mondial issu de la Révolution.
Plus que l'impact immédiat de la Révolution sur l'ordre socio-politique des pays de la Méditerranée orientale, le dialogue ouvert ici avec des historiens maghrébins tend à saisir l'interférence des pratiques, des comportements et la part de transferts culturels de la France révolutionnaire avec le monde arabo-musulman. A côté de la recherche classique de l'influence des idéaux, l'attention est portée sur la circulation, les échanges des produits et des hommes ainsi que sur les vecteurs de transmission, les projets d'intégration de l'espace méditerranéen dans son ensemble.