Paysans en Revolution Agrandir l'image

E-BOOK - Paysans en Revolution. Terre, pouvoir et jacquerie (1789-1794)

ISBN : 978-2-908327-38-0

Nouveau

Par Anatoli ADO. Bibl. hist. rev., 2012 (1996), Paris, SER, XVII+475p. Traduction revue et complétée d’après la seconde édition russe de Les paysans et la Révolution francaise. Le mouvement paysan en 1789-1974, Moscou, 1987.

 

NB : ce produit est un livre numérique, "e-book", téléchargeable directement dans l'espace client après le paiement de la commande.

Plus de détails

En stock

18,40 €

En savoir plus

 

Attention, ceci est un livre numérique - E-book : Une fois le paiement effectué, cliquer sur le lien proposé par Paypal pour revenir sur la boutique. Dans l'historique des commandes, cliquer sur la commande correspondante puis sur le lien "Anatoli ADO - Paysans en révolution" afin de lancer le téléchargement du livre au format PDF. Le lien restera valide pendant deux semaines.

 

 

Edition établie sous la responsabilité de Serge Aberdam et Marcel Dorigny, avec une préface de Michel Vovelle, une note sur la traduction, une présentation par l’auteur, 7 cartes et un index.

 

Enfin traduite du russe, voici une présentation synthétique des mouvements paysans dans la Révolution française. Sur ce sujet, l’oeuvre d’Anatoli Ado (1928-1995) est encore aujourd’hui la seule disponible. L’immense labeur qui a été le sien n’explique pas seul ce succès : il s’agissait aussi comme le continuateur d’une tradition séculaire, celle de la prolifique École russe des historiens de la Révolution française qui, depuis plus d’un siècle, ont scruté les transformations françaises pour nourrir les débats russes. Les problématiques de l’individualisme agraire et de la place des communautés paysannes face à la modernisation étaient au premier plan de leurs préoccupations. Anatoli Ado s’est ainsi passionné pour les diverses orientations des mouvements paysans de 1789 à 1794 et pour les dynamiques sociales dont ces mouvements étaient porteurs. Il apporte en particulier une contribution majeure aux débats en montrant que c’étaient les revendications radicales des paysans les plus démunis qui ouvraient, paradoxalement, la voie à la transformation capitaliste la plus rapide de l’agriculture française. Ce faisant, Anatoli Ado reconstitue patiemment les liens entre les diverses traditions historiographiques libérales et marxistes, entre l’érudition locale, les essais comparatifs et les grandes thèses. La parution de son livre en français nous amène non seulement un cadre passionnant de compréhension des fureurs paysannes de la Révolution, mais aussi, grâce à un Index détaillé, la possibilité d’y poursuivre des recherches par regroupements multiples.